Technique

Tension d'alimentation d'un servomoteur

Catégories: Moteurs Servomoteurs Alimentation
Un servomoteur à courant continu (CC) n'a pas une tension maximum de fonctionnement, allez voir les caractéristiques sur les sites appropriés. Le constructeur annonce une tension NOMINALE, c'est celle sous laquelle il a fait les mesures qu'il annonce par ailleurs : vitesse de rotation, courant, puissance absorbée, rendement, échauffement, etc.

Un moteur à courant continu à vide consomme très peu de courant s'il a de
bons roulements à billes et des balais bien conçus, donc chauffe très peu, donc
il accepte une plage de tension très large.
En pratique, on prend le moteur et on applique une tension croissante le moteur tournant à vide, si c'est un moteur à aimants permanents, sa vitesse se stabilise à une certaine valeur. Si on monte la tension, il tournera de plus en plus vite et ce sont les roulements et les étincelles au collecteur qui vont "dire" quand cette tension commence à être exagérée. Un moteur d'essuie-glaces ou de lève-vitres comme les aime Jacky, ont des paliers en bronze, donc 3000-4000 tr/mn c'est déjà beaucoup, mais 18 volts à vide ne leur fait pas peur.

Si on veut utiliser AU MIEUX un servomoteur dont on ne connait aucune des caractéristiques, je ne vois pas comment se passer de les mesurer. Il faut faire un banc de mesure avec lecture du COURANT absorbé, la TENSION aux bornes, le COUPLE (que l'on doit pouvoir faire varier) la TEMPERATURE au coeur du moteur, la VITESSE de rotation. C'est donc la température qui dira jusqu'où on peut aller en puissance absorbée. Par comparaison de taille avec des moteurs connus, on peut se fixer des ordres de grandeur. Attention avec la présence ou non d'aimants en terre rare (néodyme et autres) ils sont quasiment deux fois plus puissants que ceux avec des aimants ferrite, à taille égale. Bien sûr la tension maximum est atteinte en fin de compte à vide, de manière destructrice lorsque l'isolation ne sera plus suffisante et qu'un arc électrique va jaillir dans le moteur.

Pour les moteurs susceptibles de nous convenir, qui vont faire de 100 à quelques centaines de watts les tensions vont d'environ 12 volts (rarement) à 60-80 volts, souvent la tranche 24-48 volts est rencontrée.
Regardez le diamètre des fils du rotor, s'ils sont fins : tension "élevée",
s'ils sont gros : tension basse ; et la section des balais.

Jean Guillon?

Le contenu de ce site est soumis à une License Creative Commons. Creative Commons License
Éditer - Historique - Imprimable - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 14/02/2006 12:06