Technique

Détails alimentation pap

<< Documentation sur les moteurs pas à pas | Technique des moteurs PAP | >>
Catégories: Moteurs Alimentation
Je prends pour exemple, un moteur ayant les caractéristiques ci-contre:

Que signifient ces caractéristiques ???

  • x pas/tour, c’est connu ! il s’agit du nombre de pas pour effectuer 1 tour complet.
  • 1 Ohm/phase, c’est la résistance (mesurée à l’ohmmètre) d’un bobinage du moteur
  • 2 A/phase, c’est l’intensité nominale que peut admettre chaque bobinage du moteur sans " griller ", ….si l’on fait passer davantage … DANGER pour les bobinages du moteurs !!!
C’est, aussi, l’intensité pour laquelle le moteur produit son couple nominal.
  • Un = 2,2V, c’est la tension aux bornes du bobinage lorsque celui-ci est traversé par le courant Inominal.
On trouve, d’ailleurs, souvent les deux valeurs liées … " 2A/ph @ 2,2V " (pour notre exemple).
On veut alimenter ce moteur à partir d’une tension de 20V (Exemple Gérard Yvraut !!!) pour les raisons exposées dans le RAPPEL suivant.

RAPPEL sur les principes de commande des moteurs pas à pas :

  • Commande directe : (Cartes MM2001? et BB200x, sans résistance additionnelle)
Le courant dans le bobinage du moteur, n’est limité que par la résistance du bobinage :
En régime établi (durant la durée d’un pas) :
I = E/r ,
Soit dans notre exemple :
I = 20V/ 1 Ohm = 20 A !!!!
Le bobinage du moteur ne supportera pas ce régime très longtemps !!!!
Ce mode de commande n’est adapté que pour les moteurs de faible puissance (utilisés dans le système de découpe au fil chaud, … pour ce qui nous concerne !!!) et en utilisant des tensions d’alimentation (E) adaptées aux tensions nominales des moteurs utilisés.
  • Commande directe avec résistance additionnelle : (Cartes MM2001 et BB200x, avec résistances additionnelles)
On constate que la constante de temps t=L/r peut être diminuée par l’addition d’une résistance r’ en série avec l’enroulement.
Cependant, la valeur du courant (régime permanent) est réduite. Le couple moteur est donc diminué.
Pour le rétablir, il faut augmenter la tension d’alimentation du moteur.
Exemple :
avec r’ = r
t’= t/2 et E’= 2*E
On constate que la vitesse de montée du courant dans l’enroulement est plus élevée avec une résistance additionnelle r’. Le couple moteur s’établit donc plus rapidement. Les performances du moteur (fréquence maximale d’arrêt - démarrage et fréquence maximale de survitesse) sont considérablement améliorées.
Cependant, la résistance additionnelle dissipe inutilement une puissance E

/r’.

  • Commande par hacheur : (Cartes à base de L298 ou autre)
La phase est alimentée sous la tension E’ > E. Le courant peut donc atteindre en régime établi la valeur E’/r, largement supérieure au courant nominal E/r. Il y a risque d’échauffement important du moteur, voire de destruction.
Le rôle du hacheur (transistor T) est de limiter le courant à la valeur nominale. La mesure du courant est faite par un shunt s.
Le comparateur C bloque le transistor si le courant est supérieur à la référence. Lorsque le courant est inférieur à la référence, le comparateur C sature à nouveau le transistor...
Le courant peut donc être régulé autour de sa valeur nominale E/r. Sa vitesse de montée est considérablement augmentée. Les performances en fréquence (arrêt - démarrage, survitesse) du moteur sont donc largement améliorées.
Le rendement du montage est supérieur au montage avec résistance additionnelle.

RETOUR à l’exemple de départ :

Intensité absorbée par un moteur :

Le moteur est alimenté à partir d’une tension E’=20V, à travers un montage (type L298) fournissant un courant haché limité à 2A.
Ce courant est le courant moyen, Imoy, absorbé par une phase du moteur.
La figure ci-contre, montre l’allure du courant dans une phase du moteur (courbe du haut) et la tension aux bornes du shunt s (schéma précédent) il s’agit, aussi, de l’image de l’intensité débitée par l’alimentation.
On constate que l’alimentation débite le courant Imoteur pendant le temps Ton (temps de conduction des transistors) et I alim = 0 pendant le temps Toff (bloquage des transistors).
En pratique, (cela dépend de la valeur de l’inductance L des phases du moteur) le temps Toff est à peu près égal à 2 Ton. Le rapport cyclique du courant délivré par l’alimentation est 1/3 environ.
Ceci donne une valeur moyenne pour Ialim = Imaxi x rapport cyclique = 2A x 1/3 = 0,66A... Pour une phase !!!
L’autre phase consommant le même courant, on peut dire que l’intensité que doit fournir l’alimentation est donc de : 0,66 x 2 = 1,3 A (valeur moyenne).
On peut considérer pour la suite des calculs que l’alimentation doit fournir un courant moyen égal à l’intensité maxi réglée pour une phase du moteur, soit dans notre exemple Ialim = 2A.

Détermination de l’alimentation nécessaire :

Note : il n’est pas nécessaire, pour alimenter un moteur pas à pas, d’avoir recours à une alimentation stabilisée, … un simple redressement + filtrage (énergique !) est suffisant !
Redressement et filtrage :
Le redressement sera assuré par un pont de GRAETZ monophasé (ou 4 diodes montées en pont de GRAETZ) et le filtrage sera assuré par un condensateur électrochimique.

Calcul du condensateur de filtrage

avec : UCmax = Umax alternatif - 2.Udseuil
soit : Ucmax = Ueff alternatif x 1,414 – (2 x 0,7)
UCmini = Tension minimale que l’on désire
T=1/(2*F), si F=50Hz alors T=0,01s pour un redressement double alternance.
Dans notre exemple :
On veut que l’alimentation puisse fournir une intensité (moyenne) de 2 A à partir d’une tension (moyenne) de 20 V.
On peut admettre une ondulation (DUc) de 4 V, soit (grossièrement !) Ucmax = 20 + 2=22V et Ucmini=20-2=18V.
On obtient alors : = 5 mF = 5000 µF soit pratiquement, 4700µF
Note : si l’on veut réduire l’ondulation à 2V (par exemple), il faut alors doubler la capacité du condensateur… mais alors, çà devient " Plus cher ! …mon fils … !!! "
Le condensateur devra aussi supporter la valeur Ucmax de la tension qui lui est appliquée (dans ce cas, 22V) ne pas hésiter à multiplier par 1,5 cette valeur pour avoir une marge de sécurité!
Dans ce cas, moi, je choisis un condensateur électrochimique : 4700 µF / 40V (ou 63V).
A noter qu’il est possible de monter plusieurs condensateurs en parallèle de plus faible capacité (moins chers !) de façon à obtenir la valeur de capacité calculée.
Rappel : 4 condensateurs de 1000 µF en parallèle, sont équivalents à 1 seul condensateur de 4000µF.
Transformateur :
Le transformateur devra donc fournir un courant de 2A sous une tension Umax de : 22V+ 2x 0,7V
Soit environ Umax alternatif = 23,4 V.
La valeur efficace de la tension alternative fournie par le transfo sera : 23,4 / 1,414 = 16,54 V
On choisira alors une valeur standard de 18V (efficace)
Puissance nominale du transformateur (en Volt Ampère): S = U x I = 18 x 2 = 36 VA.
On pourra donc choisir un transfo :
  • 46 ou 50 VA, 18V
  • 46 ou 50 VA, 2x9V à les enroulements secondaires sont alors montés en série.
En choisissant parmi les valeurs standard disponibles.
Voilà, ….. pour UN moteur !!!!

COMMENT ALIMENTER 3 MOTEURS ?

Il y a trois solutions :

  • La plus mauvaise :
Une seule alimentation pour les 3 moteurs.
En reprenant l’exemple précédent, on a alors :
intensité que devra fournir l’alimentation : 3 x 2A = 6 A
Le pont redresseur devra supporter (au moins 6 A (10 A c’est plus sûr !)) donc pont plus encombrant.
Le condensateur de filtrage devra avoir une capacité au moins 3 fois plus grande, soit 3 x 5000 µF = 15000 µF (difficile à trouver, encombrant et cher !) d’ou une association d’un nombre plus important de condensateurs.
Le transformateur devra avoir une puissance de 3 x 36 = 108 VA soit 100 VA (ou mieux,120 VA).
  • La solution intermédiaire (je penche pour celle-là !) :
Un seul transfo, de puissance 120VA / 2x9V (ou 18V)(comme ci-dessus)
3 ponts redresseurs 5A associés à 3 condensateurs (ou ensemble de condensateurs)de filtrage de 4700µF / 40V chacun.
  • La solution riche :
3 alim séparées comprenant, chacune :
  • 1 transfo 46 VA / 18V
  • 1 pont redresseur 5A
  • 1 condensateur de 4700µF (ou ensemble de condensateurs).

<< Documentation sur les moteurs pas à pas | Technique des moteurs PAP | >>

Le contenu de ce site est soumis à une License Creative Commons   (détails). Creative Commons License
Éditer - Historique - Imprimable - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 06/08/2007 18:35