Pratique

Sécurité

ATTENTION !

Une machine CNC, équipée d'un moteur de 125 à 3000W, tournant à près de 30 000 trs/min, et ayant un ensemble de masses mobiles de 6 à 30 kilogrammes, présente un danger certain.

Vous ne devez la réaliser que si vous savez ce que vous faites, si vous avez de l'expérience, et si vous savez travailler avec des équipements sous tension secteur (230 V).

La réalisation et l'utilisation d'équipements sous tension secteur présente un danger mortel immédiat et permanent. L'existence de masses mobiles susceptibles de couper ou d'arracher des câbles électriques ajoute aux dangers liés aux déplacements et aux inerties.

Les machines devront être mises à la terre, par un câble que les mouvements ne pourront arracher.

Une telle machine à marche automatique ne peut cependant pas être laissée sans surveillance, car il existe un risque en cas d'usure excessive, de rupture ou de destruction de la fraise, le bois peut chauffer et se mettre à brûler.

L'aspiration crée une forte ventilation favorisant la combustion, avec même un risque de combustion dans l'aspirateur lui-même.

Un détecteur de fumée dans le local est indispensable. Un détecteur autonome (DAAF) coûte de 7.5 à 80 Euros, vous n'avez aucune excuse pour vous en passer. A noter: dans son numéro 441 (oct. 2006) la revue Que choisir a testé 12 détecteurs autonomes de fumées. Les résultats varient beaucoup et ne sont pas du tout corrélés avec le prix. Le vainqueur est le détecteur 'Kidde PE9' (dispo chez Castorama ou chez Leroy-Merlin), de fabrication chinoise, à 17 Euros. Les modèles Sicli DET2, Chacon 34650 et IDK MTS166 ont été éliminés comme étant incapables de détecter correctement les fumées. D'autres ont des résultats irréguliers, sont sensibles à l'orientation ou ne sonnent pas assez fort. Le détecteur ELRO RM125, modèle assez courant est sensible à l'orientation. Voir aussi la lettre du CSC.

Il est totalement exclu de faire travailler une machine CNC sans une présence humaine compétente disponible immédiatement.

A propos, vous avez vérifié récemment vos extincteurs ?

Un arrêt d'urgence est impératif. Sur une petite machine, on peut se contenter de couper la tension de la tête et de l'électronique en coupant directement leur alimentation, mais sur une grosse machine, un système relayé est plus ou moins indispensable.
Dans ce cas, reportez vous par exemple à la page schémas électriques.

Sur une grande machine, un arrêt d'urgence monté au bout d'un câble que l'on promène avec soi est un bon système.

Les règles de sécurité des machines s'appliquent, la coupure doit être à sécurité positive, soit physique directe, soit faite par des contacts doublés en série ou alors des contacts dits 'de sécurité'.

Les poussières issues de l'usinage (y compris du bois) sont toxiques, ceci d'autant plus que dans un atelier amateur, le taux de poussières est souvent des centaines de fois supérieur à ce qu'il est dans un atelier professionnel qui est soumis à règlementation.
Une aspiration et une ventilation devront être installées.
Les poussières de bois, et en particulier celles de balsa sont cancérigènes.
Voir aussi ICI.

Les fiches toxicologiques des produits chimiques

Le contenu de ce site est soumis à une License Creative Commons   (détails). Creative Commons License
Éditer - Historique - Imprimable - Changements récents - Rechercher
Page mise à jour le 31/03/2007 18:28